Concours national

Candidatures closes

L’ambition du concours national

Le concours 2018 de la Fondation la France s’engage soutient des projets d’innovation sociale développés par des acteurs de l’économie sociale et solidaire. Ces projets doivent avoir un objectif de changement d’échelle.

En proposant un soutien financier conséquent – compris entre 50 000 € et 300 000 € – et un accompagnement adapté au changement d’échelle, la Fondation est un effet de levier pour des porteurs de projet innovant et répondant à des problèmes sociaux (exclusion, chômage, par exemple). Les lauréats bénéficient de l’appui d’une communauté d’experts et de mécénat de compétences afin de faciliter le changement d’échelle de leur projet.

À qui s’adresse le concours national ?

Le concours 2018 est ouvert aux structures de l’économie sociale et solidaire, basées en France, et qui portent un projet innovant et d’intérêt général. Le projet doit s’inscrire dans le champ de l’éducation, de la culture, de la solidarité, de l’écologie, de la santé ou de la citoyenneté.

Associations, fondations, fonds de dotations et entreprises solidaires d’utilité sociale sont ainsi éligibles, dès lors que leur budget annuel est supérieur à 100 000 €. Autant d’acteurs engagés qui, ensemble, expérimentent des solutions nouvelles qui font bouger la France.

Ne peuvent être candidats au Concours 2018 les anciens Lauréats soutenus dans le cadre du programme « La France s’engage » et les Lauréats de la promotion 2017 du Concours dans un souci de diversité des lauréats.

Le concours se déroule exclusivement au travers d’un questionnaire dédié. La Fondation n’acceptera et ne prendra en compte aucune autre demande de soutien qui n’aura pas été déposé en ligne.

Comment sont sélectionnés les candidats ?

Le processus de sélection rigoureux et transparent est articulé autour de quatre phases :

  • la phase de sélection est destinée à vérifier si le projet répond aux critères de sélection du concours. En 2017, plus de 1044 dossiers ont été déposés ;
  • la phase intermédiaire permet d’identifier les 200 meilleurs dossiers qui sont invités à compléter leur dossier de candidature ;
  • la dernière phase retient 40 candidats qui sont invités à pitcher à Paris. Un vote du public permet de contribuer à la note finale attribuée par le jury.
  • le jury de la dernière phase retient 15 projets présentés au Conseil d’administration de la Fondation qui sélectionne les 10 lauréats de la promotion de l’année en cours.

Quels sont les critères ?

Tout au long du processus de sélection, les projets sont évalués sur la base de 4 critères par des jurés indépendants :

Impact Social

Projet qui apporte un soutien à des personnes vulnérables (état de santé, besoins en matière d’accompagnement social ou médico-social, situation économique ou sociale), qui s’attache à résoudre une problématique sociale ou qui contribue à la cohésion territoriale ou la préservation du lien social.

Innovation

Projet qui apporte des solutions nouvelles et/ou technologiques pour répondre à des difficultés rencontrées par les citoyens au niveau social ou sociétal.

Potentiel de changement d’échelle

Projet qui peut changer d’échelle, c’est-à-dire être décliné au profit d’un nombre plus élevé de bénéficiaires, sur d’autres publics et/ou essaimer sur de nouveaux territoires.

Efficacité démontrée

Projet pouvant faire la démonstration de son impact sur un premier public cible.

Le soutien apporté aux lauréats par la Fondation

 

Un soutien financier conséquent, compris entre 50 000€ et 300 000€.

 

Un Label, symbole de reconnaissance forte de l’exemplarité des lauréats.

Un dispositif d’accompagnement spécifique pour s’assurer de la pérennité du projet grâce au mécénat de compétences des entreprises et des partenaires de la fondation.

Impact social

Financer et accompagner les lauréats nécessite d’élargir les critères de suivi traditionnel et de mesurer de manière plus globale l’impact social des projets. La Fondation la France s’engage s’appuie ainsi sur la méthode MESIS (Mesure et suivi de l’impact social) développée par la Caisse des dépôts, BNP Paribas et le INCO avec l’accompagnement de KIMSO, cabinet de conseil et d’évaluation spécialisé en impact social. Cette méthodologie portée par des acteurs de premier plan se base sur trois objectifs :

  • harmoniser les démarches existantes et capitaliser sur les bonnes pratiques ;
  • faire émerger des outils de mesure partagés ;
  • promouvoir une appropriation par les financeurs et les porteurs de projets.

D’autres sources de financement en perspective

Convaincue de la nécessité de travailler sur des nouvelles opportunités de financement, la Fondation France s’engage a noué un partenariat avec le Fonds B. pour accompagner ses lauréats dans la dynamique des contrats à impact social.

La Fondation la France s’engage souhaitant également favoriser l’essaimage des projets en région, elle a noué un partenariat avec la Fondation Luma afin d’accompagner l’essaimage des projets sur le territoire arlésien. À ce titre, la Fondation la France s’engage finance la structuration de l’essaimage tandis que la Fondation Luma contribue à l’aide à l’implantation.